Le jardin oriental – D’un conduit coulait du miel…

les_fleuves_du_paradisLa première description du jardin islamique parvient en Europe grâce à Marco Polo qui décrit le jardin du chef de la secte des Assassins d’Alamut : « Il fit construire, dans une vallée entre deux montagnes, le plus beau et le plus grand des jardins qui fût, garni des fruits les plus savoureux du monde… il y avait quatre conduits, de l’un coulait du vin, d’un autre du lait, le troisième donnait du miel et le dernier de l’eau. »      Marco Polo, Le Livre des merveilles

Voyages (Livre des merveilles)
Jean de Mandeville, vers 1410-1412.
Enluminure du maître de Boucicaut. Paris, parchemin
BnF, Manuscrits, Fr. 2810 f. 222
© Bibliothèque nationale de France

You must be logged in to post a comment